Diary of a Single Warrior | Nos impressions sur le nouveau tome de Kabi Nagata publié par J-POP

Diary of a Single Warrior – My Marriage to Myself est le dernier single de Kabi Nagata, qui est arrivé en Italie comme d’habitude grâce à J-POP.
Après Ma première fois – Mon expérience lesbienne de la solitude, Lettres à moi-même e Ma fuite alcoolique – Fuir la réalitél’auteur bizarre revient avec un nouveau watakushi no manga (bande dessinée autobiographique dans laquelle l’auteur/trice se fait passer pour le protagoniste et s’ouvre à son public), qui est désormais devenue sa marque de fabrique.

Exactement comme tous ses travaux précédents, Journal d’un guerrier célibataire est un récit centré sur l’introspection du Kabi Nagata en tant que femme et de ses propres difficultés à approcher ses semblables et à concevoir certaines lois non écrites de la société qui l’entoure.
Au milieu des doutes, des craintes et des attentes, certains aspects que l’auteur a déjà abordés auparavant sont approfondis et de nouveaux thèmes sont introduits, qui contribuent à construire le fond sur lequel toutes ses œuvres sont basées.

Notre protagoniste a en effet réussi à surmonter en partie son problème d’alcoolisme, évoqué dans l’article de l’ouvrage. Mon évasion alcoolique et les conséquences psycho-physiques qui en découlent, ainsi que sa culpabilité envers ses parents pour ce qu’il a écrit dans Ma première fois et en Lettres à moi-même n’est plus qu’un lointain souvenir.
Libérée des divers fardeaux et soucis qu’elle traînait depuis plusieurs années, Kabi Nagata est prête à envisager son avenir en se concentrant principalement sur elle-même et sur ce dont elle a besoin pour être heureuse.

Diary of a Single Warrior est divisé en 9 chapitres (plus un extra), tous reliés par un fil logique et en même temps fragmentés par un flux de conscience qui, transposé sur papier, réussit dans son intention de provoquer des émotions contradictoires chez le lecteur.
Plus précisément, Le chemin de réflexion et de maturation de Kabi Nagata passe par sa relation avec le concept de romantisme appliqué à ses propres peurs et traumatismes passés.Il parvient finalement à se convaincre qu’il est, après tout, heureux.

Diary of a Single Warrior J-POP Kabi Nagata

Le trait distinctif de Kabi Nagata s’est toujours marié à merveille avec son écriture à la limite du tragicomique, et Diary of a Single Warrior ne fait pas exception. Le lambris de cet unique volume suit, comme ses prédécesseurs, celui typique du yonkoma et les illustrations de l’auteur, tantôt stylisées, tantôt plus détaillées, confèrent une valeur très évocatrice au seul squelette de l’ouvrage.

Sur le plan du contenu, toutefois, le volume commence par lesnotre protagoniste qui, après avoir assisté au mariage, commence à désirer se marier pour se rendre compte que son propre souhait est en fait de porter une robe de mariée exactement comme son amie. Cela ne nécessite pas nécessairement la présence d’un partenaire et Kabi opte donc pour une séance photo professionnelle en robe de mariée.

C’est à partir de ce prétexte que s’envole la spirale des pensées et des angoisses de notre protagoniste, qui se rend compte que le bonheur que procure le port de la robe n’est pas l’acte lui-même, mais la relation qui se cache derrière le contexte dans lequel il est utilisé.
La mangaka s’engage alors sur la voie de l’introspection pour comprendre s’il est possible pour elle de ressentir les mêmes sentiments qu’une mariée éprouve pour son partenaire.

En partant de la question de le goût de l’apparence extérieure, par le sujet brûlant concernant identité de genre et l’orientation sexuelle d’une personne, puis de conclure sur le concept de lal’amour de soi avant l’amour des autres, Journal d’un guerrier célibataire est une analyse tragicomique mais existentialiste du besoin intrinsèque de chaque être humain d’aimer et d’être aimé.

Kabi Nagata, cependant, dans son exploration du sujet, arrive à la conclusion qu’il n’y a pas de vérité empirique concernant les sentiments des êtres humains et que les obstacles qu’une personne rencontre sur son chemin peuvent être contournés sans se sentir coupable de le faire, si cela peut la rendre heureuse.
Notre protagoniste, en effet, après avoir raconté son expérience infructueuse avec une application de rencontre, s’ouvre au lecteur… en lui racontant les abus sexuels qu’elle a subis à l’âge de 6 ans. par un adolescent inconnu et comment cet événement l’a profondément marquée, rendant presque impossible pour elle de faire confiance à toute personne d’intérêt potentiel lorsqu’il s’agit de la sphère romantico-sexuelle.

La jeune fille est toutefois consciente qu’elle n’est pas la seule femme à qui des événements tragiques de cette nature sont arrivés et que, néanmoins, beaucoup d’entre elles ont ensuite réussi à surmonter le traumatisme, pour finalement trouver le bonheur à travers des relations avec d’autres personnes. Alors si le traumatisme reste un obstacle insurmontable pour elle, pourquoi se frapper la tête contre le mur quand il suffit de marcher à côté ?
L’absence de relation amoureuse ou l’incapacité d’en construire une n’est pas synonyme de tristesse, Kabi Nagata se rend compte quepeut-être en s’ouvrant à son public (en liaison avec d’autres questions traitées dans le volume) a néanmoins réussi à trouver une certaine forme de bonheur qui la satisfait et qui est suffisante.

Recommanderiez-vous d’acheter et de lire Diary of a Single Warrior ?

Diary of a Single Warrior, comme tous les autres one-offs de Kabi Nagata, n’est pas vraiment une œuvre pour tout le monde. Après tout, nous parlons d’un watakushi no manga où, bien qu’un peu romancé, il s’agit toujours de la vie d’une personne ; il n’y a ni fil narratif ni le genre de détails artistiques que l’on trouve dans une publication japonaise “classique”.

Cette nouvelle sortie de J-POP s’adresse à tous ceux qui recherchent un bon produit pour une réflexion introspective, mais sans mettre trop l’accent sur le mélodramatique.
Après tout, tout le monde s’est demandé, à un moment ou à un autre de sa vie, ce que signifie être heureux et comment y parvenir grâce aux relations avec les autres.
Si ce genre de pensée est dans vos veines…puis Le journal d’un guerrier célibataire peut être une lecture surprenante..

Kabi Nagata

Lien pour acheter Diary of a Single Warrior | compte Twitter officiel de Kabi Nagata

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Post

Made in Abyss 2 : la doubleuse Misaki Kuno a perdu sa voix pendant l’enregistrement des répliques de Faputa.

Next Post

Les T-shirts officiels One Piece Red, produits par Uniqlo, arrivent en Occident !

Related Posts