Stonejourner : allons voir ce cercle de mégalithes !

Depuis la nuit des temps, un mystérieux cercle de mégalithes apparaît une fois par an dans la région de Galar. Quelle est la cause de cette mystérieuse apparition ? Eh bien, chers lecteurs de telespet…, nous nous sommes rendus sur place pour faire la lumière sur ce mystère. Indeedeeapproché avec l’appareil photo… Avec la tablette pour écrire.

Regardez, ces mystérieux rochers commencent à apparaître. Oh, mon Dieu, ils sont énormes. En les voyant, je ressens presque un sentiment d’infériorité. Je ne sais pas si j’arrive à le faire comprendre correctement, mais je pense que vous ressentiriez la même chose. Approchons-nous encore plus près, je suis sûr que nous découvririons beaucoup de nouvelles choses sur ces mégalithes mystérieux et sur leur origine. Après tout, nous devons découvrir pourquoi ils n’apparaissent qu’une fois par an et ne se tiennent pas toujours là… Étrange, il me semble me souvenir qu’un tel site archéologique existe réellement, probablement pas dans cet univers.

Attends une minute, mais ce ne sont pas des pierres, ce sont des Stonjourner (イシヘンジン Ishihengin), le Pokémon Mégalith de type rocheux ! Incroyable, avez-vous vu Indeedee ? … Hé, où allez-vous ? … Ah ! Oui, la finale ! Désolé, mais le mystère est résolu, et l’histoire du Stonejourner que vous trouverez ci-dessous, je dois y aller… foutu emploi du temps !

<<Ston ? (Que s’est-il passé ?)>>

<<Ston-ston… Ston-ston-ne ! (J’ai cru entendre un humain… Mah, restons immobiles et profitons de cette chaude lumière du matin !)>>.

Le corps des Stonejourners n’est composé que de roches, qu’ils déplacent comme leurs membres. Ils ne sont pas trop rapides, mais il arrive qu’ils augmentent leur vitesse pour faire un mouvement dynamique avec leurs jambes. Ils passent généralement leur vie dans les champs et les déserts de l’Afrique du Sud. Galar e Paldeadans le premier, ils sont également devenus une sorte de mascotte de la ville de Turrfieldoù il y a plusieurs mégalithes avec des sculptures anciennes et des énigmes gravées dessus.

Dans la clairière surélevée devant le géoglyphe représentant la Nuit noireIl y a également une découpe en carton d’un Stonejourner et une photo de l’un de ses membres. Greeedentavec des trous à hauteur de tête dans lesquels les touristes peuvent mettre leur visage pour des photos souvenirs.

Les Stonejourners passent leurs journées à observer le transit du soleil et à se tenir debout, et une fois par an, beaucoup d’entre eux se rassemblent à une date précise. À cette date, ils se tiennent à une certaine distance les uns des autres, formant un anneau circulaire. Personne ne sait avec certitude pourquoi ils agissent ainsi, mais on pense que cela est lié d’une manière ou d’une autre à la position du soleil ou à l’énergie de la terre (bien que les différentes suppositions ne manquent pas).

La tête de type rocheux de la ville de Circhester, Gordiea dans son équipe un spécimen de Stonejourner, qui est souvent considéré comme un homologue du Eiscue de sa mère, l’expérimentée leader de type glace Melony. En termes de statistiques, les Stonejourners ont une faible attaque spéciale et une faible défense spéciale, cette dernière étant plus ou moins équivalente à celle des Magikarp, i Carvanha, i Caterpie, i Weedlele Igglybuff e Deoxys Attaque de forme.

Apparition

Le corps principal des Stonejourners est de forme rectangulaire. On y trouve également leur visage, composé d’yeux complètement blancs et d’une bouche. Au-dessus du corps se trouvent deux petites pierres rectangulaires, tandis que sur les côtés se trouvent leurs petits bras, chacun formé de trois pierres cubiques. Les pattes sont la partie la plus imposante de leur corps, et sont formées de deux grands mégalithes gris et bruns, avec des protubérances ressemblant à deux xx attachés ensemble.

La couleur de leur corps est principalement gris clair, avec des taches plus sombres de différentes formes et tailles éparpillées ici et là. Les spécimens chromatiques ont un corps gris foncé et des taches gris clair.

Stonejourner s’inspire de Stonehenge (tant dans son apparence que dans sa légende), des inuksuk et des mégalithes, comme le Dolmen. Les décorations sur les jambes peuvent au contraire provenir de runes. Son nom anglais est dérivé de la combinaison des mots pierre (rock) et sojourner (séjour), alors que le nom japonais est dérivé de l’union des mots ishi (pierre), Stonehenge e 変人 henjin (personne étrange ou excentrique).

Quoi ? Nous n’avons pas à faire de commentaires depuis ce studio de télévision ? Puis-je commenter la finale depuis mon laboratoire aléatoire nouvellement construit à Paldea ? Puis je courrai directement à l’aéroport, Indeedee, m’endormirai en montant dans l’avion ! En attendant, si vous n’avez pas encore lu l’épisode précédent de la chronique, vous pouvez le trouver ici.

Sources : 1 | 2.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Post

Yui et Azusa de K-On deviennent Kratos et Atreus dans ce curieux mod God of War

Related Posts